USN : une coalition prise en otage par les islamistes du MODEL.

10390267_322016464616555_7979774985676798269_n

Le parti politique non légalisé Model est affilié au grand mouvement des « frères musulmans ». Un courant religieux né en 1928 en Egypte, à Ismaïlia, au nord-est du Caire, sur les rives du canal de Suez. Fondée par le cheikh Hassan Al-Banna.
A Djibouti, cette mouvance religieuse prend toute sa proportion dans les années 90. La confrérie se forge une popularité par l’organisation d’activités caritatives et sociales, destinées à séduire les couches populaires comme les classes moyennes. Ce programme fait la part belle à la religion, grâce à un mouvement d’éducation populaire, pensé pour assurer la régénération de l’islam. Mais chose tabou pour la majorité de nos concitoyens, cette confrérie germe dans les esprits de leurs adhérant la prise du pouvoir. Quelque soit le moyens. Leur discours religieux flirte avec la politique constamment. Au point de se confondre finalement. Jetant ainsi la même confusion dans les cœurs de leurs sympathisants. Mais Il faudra de la patience. Un mot d’or chez nos amis. Ne pas se presser. La patience du crocodile. Eduquer et idéologiser la masse populaire. Les fruits de labeurs seront visibles un jour. Pourquoi ?? La réponse viendra toute seule.
Toujours est-il qu’une génération qui ne jure que sur ce modèle religieux fait son apparition. Les « Bachir,God,Meidal.. » leurs guides spirituels. L’année 2011 et l’avènement de printemps arabe tombe à point nommé. Soulèvement populaire dans certains pays. L’occasion tant rêvé se présente. C’est maintenant où jamais pour renverser le pouvoir stable en place. Les élections présidentielles de 2011 se déroulent non sans quelques rémous. Les législatifs de 2013 s’approchent à grands pas. Création en catimini d’un parti politique « MODEL ». La bête prend forme. Leur demande pour la légalisation rejetée par le ministère de l’intérieur. Qu’à cela ne tienne !! Faut continuer par mille autres astuces et ne point perdre l’objectif premier : le pouvoir et rien que le pouvoir. La création de l’USN par trois partis politique légaux (udj-pdd-Ard) est une aubaine inespérée pour nos intégristes farouches opposants du président IOG et de son gouvernement.. Ils s’immiscent et intègrent cette plateforme. Ainsi débute le plus macabre chantage politique d’une opposition en quête d’une renommée nationale et internationale. Le deal est simple. Ces trois partis légaux ne font pas le poids en termes de militants. Model draine une masse crédule, idéologisée au maximum et depuis des années. En échange imprégner cette coalition de leur empreinte indélébile. Une surreprésentation des « Modelistes » à chaque niveau de la structure de l’USN. Technique qui se révélera efficace pour torpiller cette coalition bien plu tard. Les trios chefs de guerre islamistes sont sur tout le front lors des meetings de 2013. Rien qu’à écouter leurs discours, sa glace le sang mais en même temps galvanisent le public acquis il y a fort longtemps. God restera célèbre par son discours ou le bain de sang est nécessaire pour atteindre le graal.
Une déconvenue cinglante. Le parti au pouvoir(UMP) écrase ces législatifs. Le sang des islamistes ne fait qu’un tour. Cris au scandale politique et instabilité sociale provoquée délibérément s’ensuivent de cette échéance. Les tontons flingueurs sont emprisonnés. Un an et demi chacun. A leurs yeux, une chance inouïe et inespérée pour rentrer un peu plus dans l’histoire et asseoir une image de libérateurs à la « Mandela » aux aveugles ulta-islamistes. A leur sortie, ils sont portés au rang de saints par la frange radicale islamiste. MODEL devient dorénavant synonyme de USN. Les « modelistes » modèleront à leur guise la vision politique de cette plateforme Mais ceci ne qu’écran de fumée. Le jeu se passe sur un autre front. Tous ces sacrifices ne sont pas gratuits. Ils font main basse de la plateforme de pacotille. Légitime à leurs yeux au vu de tant d’efforts. USN aura pour porte drapeau « model » Le tour est joué. Attendons patiemment une échéance cruciale. Election présidentielle 2016 se profile à l’horizon !! Et pas de programme politique. A part un slogan factice « PAS DE CENI PAS D’ELECTION ». Par une nuit froide de Décembre 2015, se réunissent trois personnages dont le diable lui même rechignerait de les associer. Et pour cause. Un vieux tribaliste de renom qui un pied dans la tombe (Kadami), un ex-fortuné qui a bâti son empire illicitement(Boreh) et un soi-disant cheikh(Bachir). Pas de lien entre eux à priori. Mais l’objet de cette tête –à-tête macabre aura une répercussion dramatique. On jette les bases du massacre de « BOULDHOUQO ». La technique ? Une « ziyara ». Le lieu ? Pas celui convenu au préalable mais la déplacer pour enquiquiner les forces de l’ordre. Avertir bien sûr les mercenaires participants à cette cérémonie de se munir de quoi tuer (sabres, machettes, armes en tout genre). Mot d’ordre du jour ? Que le sang coule à flot, et le Seigneur reconnaitra les siens. Plus y a des morts et plus la célébrité des extrémistes islamistes en sortira grandie. Autre façon, autre manière de se faire braquer tous les projecteurs !!! Même DAF, ultra fasciste, ne sait plus à quel saint se vouer face à une telle monstruosité. Il restera sans voix durant des jours avant de recouvrir ses esprits. A partir de la, il s’éloignera à jamais de ces extrémistes. Tel est pris qui croyait prendre !!!! Mais Allah protège Djibouti de tout complot. Moins d’une dizaine de morts et les principaux instigateurs emprisonnés. Ce qui porte un coup énorme dans la stratégie de mettre à feu et à sang le pays.
Fin Janvier, seconde acte. Seconde coup de massue. Quelques brebis galeuses sont favorables à participer aux élections de 2016. « PAS DE CENI PAS D’ELECTION » ? Juste un jeu de mot pour les nullard en politique (hic). Nos islamistes sont estomaqués !!! Comment faire pour les rappeler à l’ordre ?? Quoi de mieux qu’une primaire et choisir un candidat unique. Sauf qu’ils sont majoritaires au haut conseil (HC).Ils ont préparé ce terrain avant tout le monde. Les autres sont pris de court !! Le candidat unique sera leur candidat !!! Des voix se lèvent. Rien à faire. Les extrémistes se barricadent derrière un silence de mort. La fréquence modulaire (MODEL » n’émeut plus depuis quelques jours. La page facebook USN n’accepte plus des post même de leurs sympathisants !!!! On a compris le stratagème, c’est une manière de faire pression pour accepter « leur » candidat. Entendez par la une marionnette dont ils tireront les ficelles !! Ou bien un éclatement pur et simple de l’USN. Parions que les intégristes auront le dernier mot!!

Reply